Régime hyperprotéiné : maigrir vite avec un régime protéiné

Oeufs

Articles Nutrition > Nutrition > Oeufs

Intérêts nutritionnels de l’oeuf

Les œufs sont une excellente source de protéines et de bonnes graisses. Il est démontré que les nutriments présents dans l’oeuf peuvent contribuer à la carbonisation des graisses. Pris au petit déjeuner, les œufs permettent de consommer moins de calories aux repas suivants.

Comment les choisir ?

Considérez l’œuf, le jaune et le blanc, comme un atout diététique de premier choix car leurs protéines peuvent faire baisser la tension artérielle et nous protéger contre les maladies cardio-vasculaires.
Attention tout de même à bien les choisir : leur valeur nutritionnelle diffère en fonction de leur mode d’élevage. Ainsi, les oeufs de poules élevées en plein air auront un plus grand intérêt nutritionnel que ceux des poules élevées en cage.
En Europe, un code est obligatoire sur la coquille des œufs  :

  • 0 pour les œufs issus de l’agriculture biologique,
  • 1 pour les œufs issus de poules élevées en plein air,
  • 2 pour les œufs issus de poules élevées au sol,
  • 3 pour les œufs issus de poules élevées en cage et en batterie.

Il faudra donc privilégier les code 0, 1 et à défaut le code 2 mais surtout éviter le code 3.
Certaines industries rajoutent des colorants dans l’alimentation des poules élevées en code 3 pour rendre le jaune de l’œuf plus appétissant. Tellement serrées dans leur cage, quelques une ne touchent même pas le sol, elles perdent leurs plumes et accumulent un stress qui ne donnera rien de bon à l’œuf pondu.

La composition de l’œuf :

Bien qu’elle ait une utilité pour l’œuf, puisque qu’elle le protège, la coquille n’a pas vraiment d’intérêt pour l’homme étant donné que nous ne la mangeons pas. Et c’est bien dommage car nous y trouverions du calcium, du magnésium et du phosphore. Mais aussi de l’eau, un peu de protéines et des sels minéraux.
Fort heureusement les principales sources de nutriment se retrouvent dans le blanc qui est composé en majorité d’eau (environ 90%), de quelques minéraux et d’ovalbumine (environ 10%) qui est une famille de protéines et surtout dans le jaune, c’est la partie la plus riche  puisqu’il contient toutes les bonnes graisses, presque la moitié des protéines et la quasi-totalité des nutriments de l’œuf.
Parmi les composants les plus importants de l’œuf on retrouve :

. La vitamine A : nécessaire au développement des os et à la vue nocturne,
. La vitamine D : est nécessaire à l’absorption de calcium et à la formation des os,
. La vitamine E : est antioxydant,
. La vitamine K : prévient les problèmes cardio-vasculaires et les problèmes liés à l’ostéoporose,
. La vitamine B1 : est nécessaire au bon fonctionnement des muscles et du système nerveux, indispensable à la transformation des glucides en énergie,
. La vitamine B2 : intervient dans le métabolisme des glucides, lipides et protéines et participe à la fabrication de globules rouges,
. La vitamine B5 : intervient dans le métabolisme des glucides, des lipides et des acides aminés, favorise la croissance et la régénération de la peau,
. La vitamine B12 : à un rôle dans la fabrication des globules rouges,
. Le sélénium : qui prévient la formation des radicaux libres dans l’organisme, il contribue à prévenir les cancers de la prostate et du poumon.

Le jaune est particulièrement intéressant pour les huit acides aminés essentiels qu’il détient. Un acide aminé est dit « essentiel », lorsque le corps ne peut pas les produire. Ceux ci devront être apportés par l’alimentation et l’œuf est l’aliment idéal.

Voici la composition des différents acides aminés que contient le jaune d’œuf :

. La leucine : Elle diminue le taux de sucre dans le sang. Régénère et répare le tissu musculaire. Augmente la résistance aux efforts physiques.

. La phénylalanine : elle est transformée en dopamine, noradrénaline et adrénaline par l’organisme ce qui en fait  un antidépresseur naturel. La phénylalanine améliore la mémoire et aide à la désintoxication de l’alcool et des drogues.

. La thréonine : elle aide à la formation de collagène et de l’élastine. Elles participent activement à l’équilibre des protéines de l’organisme et au bon fonctionnement du cerveau.

. L’isoleucine : elle améliore la coordination musculaire et la réparation des tissus, diminue le taux de sucre dans le sang. Elle favorise le métabolisme musculaire et la résistance aux efforts physiques.

. La valine : c’est un stimulant naturel et de ce fait, améliore la résistance aux efforts. Elle régénère et répare les tissus musculaires.

. La lysine : elle contribue entre autre, à la formation de collagène et des anticorps ainsi qu’au métabolisme des glucides. Elle régénère les tissus endommagés. Elle aide à lutter contre la fatigue

. Le tryptophane : c’est le plus rare de nos acides aminés. Une fois transformé par l’organisme, il agit comme antidépresseur et anxiolytique. Il aide à la désintoxication des drogues et de l’alcool. Il augmente la tolérance à la douleur. Il calme, favorise le sommeil et stabilise l’humeur.

. La méthionine : elle lutte contre le vieillissement cellulaire car c’est un puissant antioxydant qui neutralise les radicaux libres. Elle participe à la dégradation des lipides, prévient leur accumulation dans le foie et les artères. Elle favorise la lutte contre la dépression et l’hypertension et aide à l’élimination des métaux lourds.

Quels sont les effets positifs de l’œuf  sur la santé ?

L’œuf est une excellente source de protéines connues pour leur rôle dans la construction musculaire.
L’œuf va apporter tous les nutriments, acides aminés et vitamines nécessaire au développement de la mémoire, de l’attention et au bon fonctionnement du cerveau.

Grace aux antioxydants contenus dans le jaune, l’œuf  prévient les maladies reliées au  vieillissement comme la cataracte, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers.
Par ailleurs, des études récentes ont démontré l’utilité de manger des œufs de façon raisonnable afin d’apporter au corps les 8 acides aminés essentiels et les protéines de choix qu’il contient.
L’œuf à donc tout a fait sa place dans un régime protéiné ou dans une alimentation équilibrée.

Y’a-t-il des effets néfastes à consommer des œufs ?

Après plusieurs études médicales, il n’a jamais été démontré que l’œuf était la bête noire de l’alimentation, bien au contraire…
Il est vrai qu’un œuf contient environ 250mg de cholestérol, malgré cela, ce lipide est indispensable à notre organisme pour différentes raisons comme nous l’avons vu plus haut.

Un œuf par jour, même pour les personnes souffrant de diabète est tout à fait correct.
Les personnes ayant une alimentation équilibrée peuvent se permettre, sans danger, de consommer jusqu’à 7 et même 10 œufs par semaine en privilégiant les œufs durs, les œufs pochés ou encore les œufs à la coque et en évitant les œufs brouillées ou au plat qui, frits dans une poêle seront moins intéressants nutritionnellement.
Nous recommandons tout de même de vérifier le code présent sur la coquille de l’œuf et de privilégier les codes 0, 1 ou à défaut 2 pour une valeur nutritionnelle optimale. Certains producteurs ajoutent dans l’alimentation des poules, des graines de lin ou de colza riches en oméga 3 et donc en acides gras essentiels, qui permettent de lutter contre le taux de cholestérol sanguin.

En résumé, si l’alimentation est déséquilibrée et riche en gras trans et saturés (viandes rouges, beurre, crème, gâteaux…) alors la consommation d’œufs devra être surveillées. Cette alimentation est à proscrire pour quiconque voudrait protéger sa santé. Surveillez les lipides en diminuant les gras trans et saturés au lieu d’éliminer le cholestérol alimentaire qui n’a aucune incidence sur les maladies cardio-vasculaires.
En revanche, si l’alimentation est équilibrée et apporte les nutriments nécessaire à l’organisme alors il n’y a pas de soucis à se faire car manger des œufs n’est pas responsable d’une hypercholestérolémie. En effet, de nombreuses études ont établi que le jaune de l’œuf (riche en cholestérol mais pauvre en gras saturés) n’avait pas d’impact sur le taux de cholestérol et sur les risques cardio-vasculaires.

Publié dans Nutrition. Mots Clés : Protéines 

Valeurs nutritionnelles relatives :

NutryAccess © Copyright 2011. Tous droits réservés.  Calculer son IMC Etablir son profil énergétique